Il était une fois ...

Les cochons d’Inde apparurent sur terre il y a 35 à 40 millions d’années mais ce n’est qu’entre 9000 et 3000 ans avant J.C. que le cochon d’Inde sauvage est devenu cochon d’Inde domestique. L’animal sauvage du genre Cavia (qui vit en Amérique du Sud et Centrale) est donc l’ancêtre de tous les CDI actuels. Il est habitué à vivre jusqu’à 4000m d’altitude sur les hauts-plateaux des Andes.

 

Les Indiens Queshuas puis les Incas les élevèrent afin de les servir comme offrande au Dieu Soleil ( uniquement les CDI tachetés de blanc et de rouge). Ils furent aussi élevés comme animal de compagnie et comme animal de rente. Sa viande est actuellement toujours consommée en Bolivie, en Equateur et au Pérou ... sous forme de filets ou de brochettes. Ils sont élevés dans des fermes communautaires par les femmes du village.

 

 

  

 

 

Les Anglais décidèrent de les élever afin d’utiliser leur viande et de les vendre comme animal de compagnie sur les marchés, ils étaient chers (1 guinée), ce qui leur donna leur nom anglais de « guinea pig », cochon de la valeur d’une guinée.

 

 

 


 

Un animal préhistorique ?

 

Il y a 40 millions d'année, vivait un cochon d'inde géant "phoberomys pattersoni", il pesait 700kg, faisait 3 mètres de long et 1,30 mètre de haut.

C'était le plus gros rongeur que la terre ait jamais portée ! Et oui !

 


comparaison

 

 

 

Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Mammalia
Sous-classe Theria
Infra-classe Eutheria
Ordre Rodentia
Sous-ordre Hystricognatha
Infra-ordre Hystricognathi
Famille Caviidae
Sous-famille Caviinae
Genre Cavia

Mais si l'on  devait parler des aïeux, on citerait son ancêtre principal , celui qui a été ramené par Christophe Colomb:

le Cavia aperea.

 

Il a la silhouette plus élancée, plus fine. Les pattes sont plus fines, adaptées à la course. Il est beaucoup plus mince.

 

La durée de gestation est plus longue (60 jours au lieu de 68). Il a des yeux foncés, et son museau est fin et plus pointu que le cochon d'Inde que nous connaissons. Son poil est court, rêche, et agouti foncé.

Il vit par groupe de 5 à 6 individus, et fuit se réfugier au moindre bruit suspect. Il est lui aussi strictement herbivore, et marque son territoire avec l'urine et des sécrétions de phéromones. Gare à ceux qui pénètrent son territoire !

  

 

 

Vient ensuite un de ses proches cousins, le Capibara (hydro chaeris hydrochaeris). C'est le plus gros rongeur du monde. Il peut atteindre les 65 kg, pour une longueur variant d'1 mètre à 1 mètre 30, et vit sur les bords des fleuves d'Amérique du Sud.

  

C'est un animal au quotidien placide, qui n'a guère de prédateurs sur les bords de l'eau, car les caïmans et crocodiles ne sont pas assez rapides pour les avoir. Mais sur la terre ferme, ils sont la proie de jaguars, anacondas, pumas, et hommes.

 

Il a 4 doigts aux pattes avant et 3 aux pattes arrières. Celles-ci sont palmés jusqu'au griffes, ce qui en fait un excellent nageur.

  

Ils vivent en groupe d'une vingtaine d'individus, et sont entre eux très solidaires. Pendant que certains s'éloignent manger, d'autres se chargent de garder les petits, bien qu'ils ne soient pas les leur.

 

Les femelles ont une gestation de 130 jours, et 2 à 8 petits naissent, le record étant de 12. Ils sont sevrés au bout de 12 semaines, ce qui ne les empêche pas de goûter à l'alimentation des adultes avant.

  

 

 

 

Puis vient  le mara (ou lièvre de Pantagonie) qui est  un animal à l'allure très élancée adaptée à la course. Cela lui permet de faire des bonds de près de 2 m de hauts. Il vit sur les plaines et les prairies d'Argentine, où ils vivent en groupe de 10 à 30 individus.

Le mara est monogame et passe sa vie avec le même compagnon. Il sera aux aguets pendant que l'autre mangera ou s'occupera des jeunes. La femelle a 2 portées par an avec 2 à 5 petits par portée.

 

                                 

 

 

La suite de l'histoire ...

 

En 1554, le zoologue suisse Konrad Gesner écrivit un ouvrage " le lapin indien ou petit cochon ".

 

Dès 1670, les commerçants hollandais les ramenèrent avec eux de la Guyane pour les offrir à leurs enfants comme animal de compagnie exotique. Mais seuls les familles riches possèsaient un cochon d'inde.

 

Dès 1680, ils se vendèrent déjà en France et en Angleterre, vu leur reproduction rapide ...

Animal de laboratoire à partir du XIXe siècle, puis rongeur de compagnie, il est toujours élevé pour sa chair par les indiens péruviens Quechuas.

 

 

 

 

 

 

 Porte-t-il le même nom dans tous les pays?

 

En Allemagne : on l'appelle "Meerschweinchen" (petit cochon de Mer) à cause de sa forme et son cri qui ressemble a celui du cochon et "Mer" parce qu'il vient par la mer.

En Hollande : c'est "Meerzwijn" (cochon de mer) ou "Guinees bigetje" (cochonnet de guinée) car il coutait une pièce d'or (une "Guinée"). Aujourd'hui l'appellation courante est "Cavia".

En anglais : "Guinea pig" désigne a la fois le cochon et la pièce d'or (à l'époque le Guinée). Le revers de ce nom c'est qu'en Angleterre "Guinea pig" veut aussi dire dans la langue courante "Cobaye" au sens d'animal de laboratoire.

En français : Cochon d'inde ou cobaye. On commence un peu à voir venir le mot "Cavia" également.

En Espagne : "Conejillo de indias" c'est à dire "petit lapin d'Inde".

En Allemagne, sur l'ile de Riems, on trouve une sculpture dédiée aux cochons d'inde morts pour des expérimentations médicales.

 

 

Fichier:Riems-5 WT2005.jpg



On peut constater que le  le cochon d'inde revêt plusieurs appellations selon le pays où il se trouve. Ces divers qualificatifs montrent que nous ne considérons pas tous le cochon d'inde de la même façon.

 

 

 

 

 

Bref, un cochon d'inde étant un NAC, un Nouvel Animal de Compagnie,  chez nous c'est :

 

 

 

 

   

et

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 




1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres