Apprivoisement

 

 

 

Le cobaye est de nature peureuse. Il vous faudra du temps.

 

Vous devrez lui consacrer 2 heures par jour s'il vit seul.

Un chon n'est pas fait pour vivre seul. Perso, j'ai hésité : mais 2 chons c'est certes un peu plus de travail mais nettement et tellement mieux pour leur confort et leur mental.

Un animal n'est ni un jouet, ni une peluche mais un être vivant, sensible  qui doit être protégé et respecté.

 

 

 

 

 

 

Dans les premiers jours, laissez le tranquille, il doit s'adapter à son nouvel environnement.

Ne lui mettez pas de cabane les premières semaines car il aura tendance à y rester et cela ne fera que lui permettre de rester peureux.

 

Une grosse boule de foin, un hamac, une simple planche pour se percher ou se coucher dessous, choisissez un abri "ouvert" qui permet à votre cobaye de ne pas se réfugier systématiquement dans sa cachette.

 

 

 

 

 

Proposez lui un légume à la main et laissez le venir à vous. Les feuilles d'endive sont les plus simples dans ce cas. Tendez lui et attendez qu'il vienne grignotter. S'il refuse, posez la et laissez le venir la manger. Vous recommencerez quand il aura compris que votre venue est signe de nourriture ; une fois l'étape "attiré par la nourriture" franchie, commencez à le caresser doucement, d'abord sur la tête puis le reste du corps.

 

Si votre cobaye se laisse déja manipuler, vous pouvez le prendre sur vos genoux pour une séance de calins. Prévoyez une serviette éponge pour les petits accidents, et n'oubliez pas de le reposer au bout d'un temps pour qu'il puisse se soulager.

 

 

 

 

La patience et les friandises naturelles (légumes et fruits) sont les meilleures armes pour apprivoiser un cobaye.

 

N'oubliez pas l'intonation de votre voix et les mots employés. Une voix douce et les mêmes mots pour les mêmes choses ou faits seront gage de compréhension et de liens affectifs.

 

 

 

 

 

 

 

 

Votre cobaye a besoin de sortir au moins 1 à 2h par jour pour se dégourdir les pattes. La cage c'est bien, mais il faut bien faire un peu d'exercice.

Il y a les cochons d'inde curieux, qui seront ravis de sortir, courront partout en sautillant, exploreront leur zone de jeu.

Et les fainéants, qui resteront sur place, en se demandant bien ce qu'ils font là...

Pour les premiers, prévoyez des parcours de jeu, des tuyaux, des cachettes pour jouer.

Pour les autres, pensez à leur faire un parcours gourmand avec des feuilles d'endive à trouver, des lignes de graines à ramasser, bref autant de bonnes raisons de se bouger les fesses.

 

 

 

 

 

Une aire de jeux composée par Aurèle.aurèle

 

 

 

Les cobayes ne grimpent pas mais ils peuvent sauter environ 20cm de haut, ou se faufiler dans des endroits inattendus. Attention aux fuites !

 

Sécurisez la pièce afin que votre chonchon ne grignotte pas un fil électrique ou quelquechose qui pourrait l'empoisonner. Pendant les sorties, il est fort probable que votre cochon d'inde fasse des crottes et urine n'importe où. Vous pouvez tenter de l'habituer à aller dans un bac de propreté. Sinon prévoyez de mettre une toile cirée ou des tissus pour protéger votre sol.

 

 

 

 

 

 



18/06/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres